Bienvenue à tous!


Tout d'abord merci de visiter ce blog, j'espère que vous prendrez beaucoup de plaisir à le lire! N'hésitez pas à devenir membre!

Ce blog a un triple objectif, tout d'abord me permettre de partager mes impressions et de donner des informations et des bons plans aux personnes se rendant ou vivant à Moscou.

Ensuite à travers ce blog je souhaite échanger sur la Russie et Moscou en particulier, discuter des opinions de chacun et éventuellement corriger quelques fausses idées reçues!

Enfin je souhaite publier des témoignages de français, d'étrangers et de russes vivant à Moscou afin d'avoir une multitude de regards sur cette ville aux multiples facettes

Je vous souhaite une bonne lecture à tous! (there is also an English version of this blog : http://glance-on-russia.blogspot.com/)

mardi 20 décembre 2011

Interview pour Expat Arrivals

Bonjour à tous!


J'ai récemment eu l'occasion de donner une interview à Stephanie Katz qui est éditrice du site internet anglophone Expat Arrivals.

Il s'agit d'un site proposant d'une part des guides de voyage (payants) pour de nombreux pays, mais surtout de très nombreuses informations et témoignages dans de nombreux domaines (visa, santé, relation au travail, éducation, expédition de colis, ...) accessibles gratuitement.

Je vous invite donc à parcourir le site et à lire mon interview! Si vous êtes intéressés vous pouvez également contribuer au site Expat Arrivals.

http://www.expatarrivals.com/article/interview-with-laurent-fontaine-a-french-expat-living-in-moscow


Bonnes fêtes à tous!


English version: http://glance-on-russia.blogspot.com/2011/12/interview-for-expat-arrivals.html

lundi 19 septembre 2011

Forums d’expats, plateformes de blogs et communautés d’expatriés !


En atterrissant à Moscou il y a un mois et demi, je n’étais inscrit sur aucun forum d’expatrié, je n’avais pas consulté de blogs sur la Russie et je n’étais membre d’aucunes communautés d’expatriés.

Lors de mon premier jour à Moscou, j’ai commencé mes recherches d’appartement et c’est à ce moment là que j’ai réalisé que je ne savais pas spécialement où chercher. J’ai donc commencé à « fouiller » sur Internet et j’ai découvert l’existence de plusieurs blogs, forums, sites internet utiles, … sur Moscou et la Russie. Durant ces dernières semaines, j’ai également répertorié un certains nombre de communautés d’expats, certaines très présentes en Russie et dans le monde, d’autres uniquement en Russie et quelques unes très développées dans le monde mais qui débutent seulement en Russie.  

En regardant sur les réseaux sociaux (Facebook, Viadeo, LinkedIn), j’ai également vu de nombreux groupes ou hubs qui parlent de la Russie et de Moscou.

A travers cet article, j’aimerais partager avec vous les différents sites internet et les différents groupes que je considère intéressants ou utiles. Je vous invite bien évidemment à partager vos sites favoris en rapport avec le sujet dans les commentaires. Il s’agit ici d’une sélection non exhaustive, et personnelle, mais j’espère quand même que vous la jugerez utile !!

Tout d’abord une sélection de communautés d’expatriés ou de sites visant à promouvoir des blogs d’expats :

http://www.blogexpat.com/ : Annuaire de blog d’expatriés pour ceux qui vivent à l’étranger. Tout le monde peut enregistrer son blog (à partir de 10 articles) et le partager sur le site, il est possible de rechercher des blogs par pays et par ville.

Blog Expat référence uniquement les blogs mais est lié au site http://www.easyexpat.com/ qui se présente plus comme un guide pour les expatriés. On peut devenir membre, poser des questions sur le forum et trouver de nombreuses informations sur chaque pays.

Expat Blog est un site similaire à Easy Expat http://www.expat-blog.com : l’objectif est que chaque expatrié partage son expérience. De nombreux blogs sont également référencés.

Pour les francophones uniquement il y a le site Expat United http://www.expatunited.com/. L’objectif de ce site est de réunir les expatriés par centre d’intérêt. En remplissant son profil, on doit indiquer quelles activités nous intéressent et ainsi pouvoir trouver d’autres personnes recherchant à pratiquer les mêmes activités, j’ai par exemple indiqué que j’aimais jouer au poker ou au tennis. Le réseau est encore peu développé en Russie, mais le concept est intéressant, donc je vous invite à vous y inscrire ! 

A la suite de commentaires (merci!) j'ajoute deux sites à la liste, Vivre en Russie www.vivreenrussie.net qui est le portail de la communauté française en Russie, et Red Tape http://www.redtape.ru/forum/ qui est un forum (en anglais) avec pour slogan "Russia made easy"! 

Pour les anglophones il y a également le site http://expat.ru/, la communauté virtuelle pour les expatriés anglophones et les russes ! J’en ai déjà parlé lors de la recherché d’appartement (collocation ou location). En ce qui concerne la collocation, j’ai trouvé deux nouveaux sites intéressant (en anglais), http://moscow.craigslist.org/ et http://www.easyroommate.ru/.

Comme communauté d’expatriés je recommande fortement le site d’InterNations (en anglais) : http://www.internations.org. "Communauté d’expatriés pour les expats, par des expats". Tous les mois (en tout cas à Moscou) des rencontres sont organisés entre les membres d’InterNations, les gens viennent de tous pays et c’est donc très intéressant. Je suis allé à la dernière rencontre le 14 avril et il y avait plus de 200 personnes, c’était très sympa ! Il s’agit d’une communauté internationale et vous pouvez donc vous inscrire n’importe où dans le monde !

InterNations s’adresse aux personnes de tous les pays, mais il existe également des communautés propres à chaque pays, pour les francophones il s’agit de l’Union des Français à l’Etranger http://www.ufe.org/. Il y a également la maison des français à l'étranger http://www.mfe.org/. Pour les autres pays je n’ai pas cherché mais ça doit être relativement facile à trouver.

Il existe certainement d’autres sites très intéressants, mais je ne connais que ceux-là pour le moment ! Je partagerais bien évidemment toutes nouvelles découvertes de sites avec vous !

Je veux juste rajouter un petit mot sur les hubs ou les groupes que l’on peut trouver sur Facebook, LinkedIn ou Viadeo. En s’inscrivant sur ces hubs ou groupes, on a accès à des personnes ayant en général les mêmes centres d’intérêts et cela permet d’échanger plus facilement. La plupart sont ouvert à tous et on peut les rejoindre automatiquement, certains demandent confirmation par l’administrateur du site, tout simplement pour éviter les robots ou les personnes n’ayant aucun lien avec le groupe en question. Généralement on est accepté dans les 24h !

Ces groupes et hubs sont très nombreux alors il faut faire des choix, de plus il est inutile de s’inscrire à un groupe si c’est pour ne pas y participer. J’essaie personnellement de cibler les groupes ayant déjà un nombre conséquent de membres, ceux-ci présentant en règle générale un intérêt plus grand. Voici une sélection des groupes auxquels je suis inscrit :


LinkedIn:

- Expat.ru (anglais)
- InterNations (anglais)
- Russia Forum (anglais)
- Russian connection (anglais)

Viadeo:


Je suis sur qu’il existe d’autres groupes ou hubs très intéressants que je n’ai pas mentionné, n’en ayant pas encore connaissance ! C’est donc à vous maintenant de partager vos sites internet et vos groupes favoris !!


jeudi 4 août 2011

Mon interview à la radio la voix de la Russie


Grâce à ce blog, j'ai été contacté par Zina Khasaeva, une journaliste de la voix de la Russie (radio Russe émettant uniquement à l'étranger) pour réaliser une interview. J'ai donc eu l'occasion pendant 25 minutes de parler de mon parcours, des raisons qui m'ont poussé à venir en Russie, de ce que je pense de la Russie et de mes projets futurs.

Je vous propose donc d'écouter mon interview et n'hésitez pas à laisser vos commentaires !!


video

vendredi 6 mai 2011

La Russie à travers les yeux d’un Latino-Américain


Comme promis dans le paragraphe d’introduction de ce blog, je vais publier des points de vue de personnes qui vivent en Russie, ou alors pour ce billet, d’une personne ayant juste voyagé à Moscou! Également expatrié mais au Mexique, un ami colombien d’un ami (et maintenant mon ami !) est venu en Russie le mois dernier, pour 3 semaines, et il est resté chez nous (je suis en collocation) pendant 10 jours. A la fin de son séjour, je lui ai demandé s’il pouvait me donner son avis sur Moscou et les russes !

Voici donc le premier « regard » extérieur au mien, celui de Carlos, qu’il vous présente à travers ce billet :

La Russie à travers les yeux d’un Latino-Américain :

« Quand j’ai choisi de visiter la Russie, la première raison c’est qu’il s’agit d’une destination qui sort des sentiers battus, en particulier pour les personnes venant d’Amérique Latine. Il s’agissait également de vivre une expérience stimulante. Premièrement en raison de la barrière de la langue (je ne parle pas russe), et à cause du froid (Neige et -5 en avril) !! La barrière de la langue rend l’expérience très intéressante étant donné que ça oblige à développer ses talents de communication (ou en tout cas d’imitation et de gestuels, ne pouvant pas s’exprimer avec des mots). Il faut faire face à chaque situation d’une manière différente de ce à quoi on a été habitué et il faut absolument être créatif.

J’ai également voulu changer ma façon de voyager, j’ai voulu « vivre » la Russie comme un habitant (russe ou expat) et non comme un touriste, j’ai n’ai donc pas été à l’hôtel. A Moscou, j’ai été hébergé par 2 expats, un mexicain (Fernando) et un français (Laurent, l’auteur de ce blog). A Saint-Pétersbourg, deux filles russes originaires de Magadan (une ville portuaire sur la mer d’Okhotsk et porte d’entrée de la région de Kolyma) m’ont accueillit. Ils ont tous été très sympa et ils m’ont beaucoup aidé.

J’ai atterrît à l’aéroport de Sheremetyevo (un des deux grands aéroports de Moscou) et tout semblait facile, je n’ai pas eu de problème pour trouver le train (aéroexpress) qui relie l’aéroport au centre ville en 40 minutes (Coût de 320 rub, soit 8€). A l’arrivée du train, on peut prendre directement le métro (arrivée station Belorusskaya, ligne circulaire et ligne marron). A l’aéroport, la majorité des indications sont en anglais et en russe, par contre une fois qu’on arrive dans le métro, on réalise que tout est en russe ! C’est sympa mais effrayant à la fois, on ne comprend rien aux panneaux et quand quelqu’un vous demande quelque chose, vous ne savez absolument pas ce qu’il faut répondre et vous essayez de deviner ce qu’il a bien pu vous demander !  

Pour un « touriste débutant » en Russie et ne parlant pas russe, Moscou peut s’avérer difficile à « apprivoiser », en particulier si l’on est seul, mais au bout de 2-3 jours, on se débrouille sans trop de problème. Une des premières choses à faire lorsqu’on arrive pour plusieurs jours, c’est d’acheter une carte SIM, cela coûte vraiment peu cher et une minute de communication dans Moscou coûte environ 5 cents (2 roubles) la minute (et souvent moins, suivant les forfaits et les opérateurs). Cela permet de communiquer facilement avec les nouvelles personnes que l’on rencontre et ça évite les frais exorbitants de tous les transferts d’appels. Il est également possible de prendre un abonnement à Internet à la journée pour les possesseurs de Smartphone, qui coûte moins de un euro, et qui permet d’obtenir beaucoup plus facilement toutes les informations souhaitées ! Croyez-moi, ça va vous aider si vous ne parlez pas russe.


Avant de partir, j’ai commencé à prendre contact avec des russes et des expats sur place, et je me suis renseigné un peu sur le fonctionnement des choses en Russie, je vous conseille de faire pareil lorsque vous partez quelque part en solo. Pour ce faire, je vous recommande www.couchsurfing.org. Si vous ne connaissez pas CouchSurfing, je le décrirais comme un réseau mondial dont le but est de mettre en contact les voyageurs avec les communautés locales qu'ils visitent. Il y a de nombreux groupes spécifiques suivant ce que l’on cherche (faire la fête, visites et échanges culturels, activités diverses …). Si vous voulez vivre « l’expérience russe », vous pouvez demander un bout de canapé ou si vous avez déjà un logement vous pouvez proposer aux gens de les rencontrer autour d’un café ou pour une promenade. J’ai été impressionné par le nombre de russes (la plupart étaient des filles !) qui étaient d’accord pour me faire visiter la ville ou pour pratiquer l’espagnol et me faire découvrir le russe. Visiter avec des russes m’a permis de découvrir des endroits qu’on ne trouve pas dans les guides et qui ne sont pas accessibles au « touriste traditionnel ». Je me suis fait de nombreux bons amis qui m’ont constamment aidé et qui m’ont permis de surmonter toutes les difficultés propres à la Russie.


J’ai été vraiment impressionné par les gens en Russie ! A chaque fois que je rencontrais un nouveau russe, je me rappelais ce que j’avais lu une fois en faisant une petite recherche sur « faire des affaires en Russie » :
Les occidentaux sont comme des pêches ; les russes comme des oranges. Aux États-Unis, les gens se sourient et se tiennent la porte. On s’arrête et on demande aux gens comment ils vont. Mais ensuite on ferme nos volets, on teinte nos vitres, et on enferme ses secrets. Aux USA, c’est impoli d’essayer d’en savoir trop et de vouloir des détails sur la vie privée de quelqu’un. Les Américains (tout comme les Sud-Américains) sont tendres jusqu’à un certain point, mais ensuite tu atteins le noyau de la pêche. De l’autre côté, les russes ont une « écorce » comme une orange. Ils sont froid en public et avec les personnes qu’ils ne connaissent pas. Ils vont directement au but et ne tournent pas des heures autour du pot. Mais une fois que l’on a percé cette écorce, ils sont doux et tendres comme une orange. Les russes ont été incroyablement gentils avec moi, ils m’ont aidé quand j’avais besoin et ils se sont inquiétés pour ma santé (j’ai eu une petite grippe). L’hospitalité russe doit absolument faire partie des stéréotypes à véhiculer !! Je dirais que les gens sont beaucoup plus directs que ce à quoi on est habitué, ils ne se sentent pas offensés si on ne leur tient pas la porte ou qu’on les touche dans le métro (ça serait impossible de ne pas se toucher de toute façon !), c’est normal et ce n’est pas considéré comme mal élevé.

Avant de finir cet aperçu sur la Russie, j’aimerais vous raconter un dernier épisode épique de mon voyage, acheter des billets de train pour visiter Saint-Pétersbourg (qui est également une très belle ville). J’y suis allé en utilisant le Sapsan (équivalent du TGV), c’est très confortable et ça met environ 4 heures pour arriver à « Peter », pour environ 75€ l’aller simple (les trains de nuit mettent 8h mais sont beaucoup moins chers). En ce qui concerne l’achat des billets, je vous conseille fortement de vous faire aider par un russophone, acheter ses billets seul peut s’avérer être un véritable casse-tête !

Vous pouvez acheter les billets de quatre façons différentes :

  
Au guichet de la gare : soyez prêts à faire la queue un long moment et une fois arrivé au guichet, à tomber sur une femme russe (en général) qui ne parle que russe et qui n’essayera en aucun cas de vous faciliter la tache ! Même avec Google traduction, c’est difficile. Vous devez fournir vos informations de bases (nom, prénom …) en cyrillique pour que votre billet soit établit. Malheureusement pour moi, je ne savais pas comment écrire mon nom en cyrillique et étant colombien, je n’ai pas besoin de visa pour la Russie (donc nulle part ou trouver mon nom écrit en cyrillique), du coup impossible d’avoir un billet au guichet. Ça m’a finalement pris deux heures pour acheter mes billets (avec l’option du guichet automatique, cf ci-dessous, et l’aide de voyageurs parlant russe et anglais). Donc si vous devez acheter des billets, allez-y avec quelqu’un qui parle russe !

Au guichet automatique : Si vous ne voulez pas faire la queue au comptoir (même si souvent un peu d’attente quand même), des machines sont à disposition dans les gares et permettent d’acheter des billets de train. Le problème encore une fois c’est qu’elles ne sont qu’en russe et il faut donc se préparer et être patient.

Internet : Il est maintenant possible d’acheter ses billets en ligne, le site n’est disponible qu’en russe donc encore une fois c’est plus simple de se faire aider. J’ai voulu acheter mon billet sur le site du Sapsan, mais ma carte de crédit mexicaine n’était pas acceptée.

Les agences de voyage : Il y en a plusieurs au centre ville, il est possible d’acheter les billets de train directement, les prix peuvent être intéressants, mais il y a souvent moins de choix. Dans certaines d’entre elles, les employés parlent anglais. Il peut s’agir d’une option intéressante.

La Russie a été pour moi une expérience incroyable ; je me suis fait de nombreux amis et j’ai pu vivre la Russie plus comme un « local » que comme un touriste ! C’est encore difficile de me « déconnecter » de la Russie, j’y ai vraiment passé un excellent séjour, j’ai apprécié son architecture, l’aura mystique de certains lieux qui prévaut encore, son histoire et ses lieux insolites. J’ai pu également améliorer ma capacité à communiquer avec des personnes ne parlant aucune des langues que je connais. Voyager de cette façon m’a permis de créer un lien assez fort avec certains russes et c’est très dur de devoir se séparer aussi vite de ces nouveaux amis. Je souhaite déjà revenir ici, et une chose est sure, je reviendrais!! »


lundi 11 avril 2011

Pourquoi j'aime Moscou!

Alors que j’ai déjà écris quelques articles dans ce blog sur la Russie, je n’ai pas expliqué pourquoi je suis à Moscou, pourquoi j’ai choisi d’être ici et qu’est-ce que j’aime ou n’aime pas à Moscou et en Russie en général, permettez-moi de remédier à cela !

Dans le cadre de ma quatrième année à Sciences Po Grenoble (2008-2009), j’ai pu partir un an en échange dans une université partenaire, j’ai alors choisi d’aller à l’Université d’Etat de Moscou, dans la faculté d’administration publique ! Ayant commencé le russe en quatrième comme deuxième langue, c’était un choix naturel. La vie à Moscou en tant qu’étudiant m’a beaucoup plu et donc j’ai décidé en septembre 2010, à la fin de mes études, de chercher un emploi à Moscou.

J’ai trouvé un VIE (Volontariat International en Entreprise) dans une entreprise française au bout de trois mois de recherches, dans la société LIPPI (www.lippi.fr), qui conçoit et réalise des systèmes de clôtures pour sécuriser les personnes, les biens et les infrastructures. Je suis responsable du développement commercial de l’entreprise en Russie. J’ai commencé le 1er mars à Moscou pour au moins 18 mois !

Depuis que je suis arrivé, presque tous mes amis russes m’ont demandé « Pourquoi tu viens à Moscou, tu es fou ? ». Sachant que la plupart d’entre eux veulent s’expatrier dès qu’ils le peuvent ! Ils m’ont dit, pourquoi tu viens ici alors que le climat est horrible (vrai !), que les gens dans la rue et dans les magasins ne sont pas sympas du tout (vrai !), que la ville est beaucoup trop grande, bruyante, polluée et avec des embouteillages tout le temps (également vrai !). Ils m’ont également cité d’autres défauts tels que la corruption, un climat politique dégradé, etc. 

Ce qu’ils disent est vrai, tout n’est pas rose en Russie, loin de la. Il y a des choses que je n’aime pas à Moscou comme la météo qui est souvent très désagréable, il fait soit trop chaud, soit trop froid (il a neigé ce weekend et il neige encore aujourd’hui), il y a une forte pollution, des embouteillages, du bruit et du monde partout, en particulier dans le métro (ou les gens ne prennent pas la peine de s’excuser quand ils vous bousculent). Mais bon c’est le lot quotidien dans la plupart des très grandes villes (sauf la météo !) et je suis venu en connaissance de cause. Je trouve qu’on s’y fait et ça ne me gène pas plus que ça. Il s’agit bien sur d’un avis très personnel et je comprends très bien que des personnes n’aiment pas Moscou pour ces raisons la.

Vu que les conditions de vie à Moscou ne sont pas les meilleures du monde, il me fallait donc de bonnes raisons pour venir ! La plus importante concerne la langue russe, en effet après mon année d’échange, je n’ai plus eu de cours de russe et j’ai donc très peu pratiqué pendant plus d’un an, et je ne voulais surtout pas « perdre » mon russe. J’ai donc décidé de partir travailler à Moscou. La deuxième raison, c’est que j’ai vécu à l’étranger pendant mon enfance et j’ai attrapé sur place une addiction sévère au voyage et à la vie en dehors de France, je « devais » donc partir vivre à l’étranger. L’expatriation représente également une très grande opportunité au niveau professionnel, je ne pourrais pas avoir les mêmes responsabilités en France étant donné mon âge et mon expérience. Je savais aussi qu’en venant à Moscou, je retrouverais de nombreux amis et que je n’aurais pas à partir de zéro ! J’ai juste à agrandir le cercle et non à le créer, et c’est très important pour les premiers mois.

Et enfin la dernière raison et non des moindres, j’aime vivre à Moscou, j’aime cette ville malgré tous ses inconvénients ! On peut sortir dans des dizaines d’endroits très sympas à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, il y a toujours une exposition, un concert, une pièce de théâtre ou un opéra à aller voir. On peut manger dans des bons restaurants à des prix très raisonnables (10-20€) et aller dans tous types de bars ou de boites de nuit, il y en a pour tous les genres. En France, tout fonctionne en moyenne entre 8 heures et 12 heures par jour, 6 jours sur 7, suivant les villes. Alors qu’à Moscou beaucoup d’endroits sont ouverts 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 !! J’ai également dit que les Moscovites n’étaient pas du tout sympathiques dans la rue, c’est vrai, par contre dès qu’on les connaît ou qu’on les rencontre dans un certain contexte, ils sont très sympas et ouverts, et ils essaieront de vous aider autant qu’ils le peuvent. Enfin je n’ai pas parlé des femmes russes, le cliché comme quoi elles sont toutes (presque) très belles et charmantes est avéré ! C’est un des bons côté de la Russie, mais ce n’est pas la raison pour laquelle je suis venu !!

C’est maintenant à vôtre tour de partager vos impressions sur Moscou et la Russie ! Vous pouvez laisser des commentaires ou alors me contacter pour que je publie votre témoignage.

jeudi 31 mars 2011

142.9 millions, 1.6 pour cent, 2.2 millions!

Vous vous demandez ce que veut dire ce titre? Une Idée? Non? Bon je vais vous expliquer! Il s'agit des chiffres du dernier recensement en Russie. Il y a désormais 142,9 millions d'habitants en Russie, soit 1,6 pour cent de moins ou 2,2 millions de moins qu'en 2002 (145,1 millions)!

La population russe décroit toujours et le nombre de femmes dépasse encore très fortement le nombre d'hommes. Il y a actuellement 66,2 millions d'hommes (46,3%) contre 76,7 millions de femmes (53,7%). Ainsi 10,5 millions de femmes se retrouvent "seules". Néanmoins, jusqu'à 35 ans, il y a plus d'hommes que de femmes en Russie, et l'écart se fait par la suite avec une espérance de vie masculine plus faible.

Le rapport confirme la forte urbanisation de la Russie avec 73,7% de la population vivant dans des villes, c'est 0,4% de plus qu'en 2002.

A Moscou, la population a augmenté de 10,9%, le nombre officiel de Moscovites est donc de 11,5 millions! Il est important de préciser que dans les faits il y a près de 14,5 millions d'habitants si l'on prend en compte toute les personnes qui sont comptabilisées comme habitant provisoirement à Moscou (comme moi!!) ou les personnes qui ne sont pas enregistrées. Les autorités locales ont en effet le droit de refuser d'enregistrer certaines personnes (délivrance ou non d'un papier que l'on doit en permanence pouvoir présenter aux autorités compétentes), celles-ci ne peuvent donc en théorie pas vivre à Moscou, et elles ne sont pas comptabilisées dans les statistiques. La population officielle de Moscou est constituée uniquement des "résidents permanents".

Ce rapport met en exergue le fort taux de mortalité en Russie, en particulier chez les hommes où l'espérance de vie à la naissance est seulement de 61 ans, et 73 ans chez les femmes. A titre de comparaison, l'espérance de vie à la naissance en France est de 78,1 ans pour les hommes et 84,8 ans pour les femmes!! Nous n'allons pas débattre des causes, mais la consommation d'alcool n'y est surement pas pour rien, en particulier chez les hommes.
De plus la population russe aurait encore plus diminuée sans une immigration massive venant des ex-républiques socialistes. En effet le taux de fertilité est seulement de 1,54 (2009), ce qui est très loin du seuil de 2,1 enfant par femme (taux qui assure le renouvellement de la population). On peut néanmoins observer une prise de conscience de la situation de la part du gouvernement russe qui a mis en place des politiques pro-natalistes qui commencent à faire effet. En effet le taux de fertilité augmente régulièrement et il est fortement plus élevé qu'en 1999, où il était seulement de 1,16!!

La nouvelle politique démographique pour 2011-2015 a pour objectif le maintien de la population Russe à 142 millions d'habitants. Dans le même temps, elle vise à porter l'espérance de vie des citoyens à 70 ans.

Un rapport de 2009 réalisé conjointement par les Nations Unies et la haute école d'économie de Moscou prédit un déclin continu de la population russe, qui devrait atteindre 116 millions en 2050.

Est-ce que ça sera le cas...

mercredi 23 mars 2011

Changement de la procédure d'enregistrement!

Le 15 février 2011, une nouvelle loi imposait aux résidents étrangers en Russie de se faire enregistrer auprès des autorités locales par l'intermédiaire de leurs propriétaires et non plus par leurs entreprises comme c'était le cas auparavant.

Face à cette loi, l'Association of European Business, la Chambre de Commerce et d'Industrie Franco-Russe et de nombreuses autres associations ont fait part des difficultés éprouvées par les résidents étrangers à se faire enregistrer par leurs propriétaires. Une lettre a notamment été écrite directement à Dimitri Medvedev!

Force est de constater que les actions menées ont été très efficaces car moins de 45 jours après la promulgation de cette loi, une autre loi vient annuler cette dernière. Le président Medvedev ayant signé le texte aujourd'hui. Cette nouvelle loi stipule que les résidents étrangers pourront à nouveau se faire enregistrer par leurs entreprises, et bien sur par leurs propriétaires s'ils le souhaitent. De plus le délai pour s'enregistrer passe de 3 jours ouvrés à 7 jours ouvrés. Concrètement, n'importe quel touriste restant moins de 10 jours sur le territoire russe (en incluant les weekends) n'aura plus besoin de se faire enregistrer auprès des autorités russes. Pour les résidents, la marge de manœuvre sera juste plus importante.

Il faut noter que c'est la première fois en Russie qu'une nouvelle loi est mise en œuvre aussi rapidement, cela démontre l'importance des entreprises étrangères pour la Russie.

Il ne reste plus qu'à espérer que le système de l'enregistrement et que les visas soient purement et simplement  supprimés, mais je ne pense pas que ce soit pour tout de suite, même si les choses vont dans le bon sens! 





This is Russia!

J'ai visionné récemment une vidéo réalisée par une entreprise russe expliquant (en partie) ce qu'est la Russie. Je ne résiste pas à l'envie de la partager. Dans le cas ou la vidéo ne s'afficherait pas, vous pouvez la regarder directement sur YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=wOPuvTMndIs



Bonne lecture!

English version: http://glance-on-russia.blogspot.com/2011/03/this-is-russia.html

mardi 22 mars 2011

La location d'un appartement (courte ou longue durée)

Pour tout nouveau Moscovite "longue durée" qui n'a pas d'appartement fournit par l'entreprise, la recherche de ce dernier va constituer une étape très importante de l'installation. En effet, suivant les agences et les sites, les prix peuvent varier très fortement pour le même appartement, de même que les commissions. De plus le choix de l'emplacement est primordial, si l'on ne veut pas passer 1h30 dans les transports rien qu'à l'aller!!

Tout d'abord la question du prix! Bien qu'ils soient relativement élevés à Moscou, il ne faut pas penser qu'on ne trouve rien à moins de 3000€. D'après ce que j'ai vu, il faut compter à partir de 24 000 roubles (600€) pour un T1 à l'extérieur de la ligne circulaire du métro, et plutôt à partir de 30-35 000 roubles (750-800€) pour un studio/T1 situé au centre (les prix peuvent facilement aller jusqu'à 50 000 roubles (1250€) en plein centre pour 35m²). Louer un appartement en collocation reviens en général moins cher, compter entre 55 000 et 80 000 roubles (1350-2000€) pour un T2/T3 au centre ville. En cherchant des appartements un peu excentrés, il est possible de payer moins de 500€ par mois en collocation. 

Si vous venez pour une courte durée, il peut être également intéressant de louer un appartement à la semaine plutôt que d'aller à l'hôtel, qui pour le coup reste très cher à Moscou.

Je vous recommande plusieurs sites pour trouver un appartement, tout d'abord le site http://www.cian.ru, qui est une des bases de données les plus importantes pour Moscou et sa région. Site exclusivement en russe, mais très pratique. Pour chaque appartement, la commission est indiquée, de 0% à 100% (un mois de loyer), il est possible de chercher selon un très grand nombre de critères et en particulier par station de métro. Des locations à la semaine sont également disponibles.

Pour les non-russophones, les forums d'expatriés sont généralement très utile, je vous conseille le site http://expat.ru/ qui possède une rubrique "Real Estate" (en anglais) ou il est possible de trouver des appartements à louer (un peu plus cher que sur le site russe) mais surtout des collocations. Si vous ne trouvez pas sur ces sites, vous pouvez toujours passer par des agences, n'hésitez pas à les mettre en concurrence, ça fera baisser les prix ou au moins les commissions à verser.

Dans mon cas j'ai trouvé mon appartement en 2 jours par le biais du site www.cian.ru, et les personnes que j'ai appelé étaient des agences qui se sont ensuite chargées de contacter les propriétaires. J'ai choisis des appartements à louer ou il n'y avait pas de commissions ou alors un maximum de 30%. En mettant en concurrence plusieurs agences, j'ai eu droit à une commission de 0% au lieu de 30% et à une baisse du prix du loyer de 75€ par mois par rapport au prix initial. Il est important de diversifier ses sources, en effet chaque agence propose des appartements différents, ce qui permet un plus grand choix.

En ce qui concerne les papiers nécessaires pour louer un appartement, il n'y en a qu'un, le cash! Il est généralement demandé une avance de loyer de 1 ou 2 mois ainsi qu'une caution de 1 mois. Pensez donc à emmener du liquide avec vous si vous ne pouvez pas retirer de gros montant très rapidement à l'étranger.

N'hésitez pas à soumettre vos commentaires, questions, conseils concernant la recherche d'appartements.

Merci!