Bienvenue à tous!


Tout d'abord merci de visiter ce blog, j'espère que vous prendrez beaucoup de plaisir à le lire! N'hésitez pas à devenir membre!

Ce blog a un triple objectif, tout d'abord me permettre de partager mes impressions et de donner des informations et des bons plans aux personnes se rendant ou vivant à Moscou.

Ensuite à travers ce blog je souhaite échanger sur la Russie et Moscou en particulier, discuter des opinions de chacun et éventuellement corriger quelques fausses idées reçues!

Enfin je souhaite publier des témoignages de français, d'étrangers et de russes vivant à Moscou afin d'avoir une multitude de regards sur cette ville aux multiples facettes

Je vous souhaite une bonne lecture à tous! (there is also an English version of this blog : http://glance-on-russia.blogspot.com/)

dimanche 26 janvier 2014

Voyager en train de banlieue en Russie


Bonjour mes chers lecteurs, je vous souhaite une très bonne année et mes meilleurs vœux pour 2012!

Si vous êtes venus en Russie, vous avez peut-être eu l’occasion d’aller dans des villes ou des villages en dehors de Moscou ou de Saint-Pétersbourg. Dans ce cas vous avez peut-être pris un train de banlieue connu en Russie sous le nom d’elektrichka (электричка). Je suppose que pour ceux qui l’ont fait, vous avez dû être plutôt surpris la première fois étant donné qu’un trajet peut se révéler bien différent de la monotonie de nos trains de banlieue ! Si vous n’êtes jamais monté dans un elektrichka, laissez-moi vous expliquer pourquoi c’est différent et à quoi il faut vous attendre !

Si l’on parle du train en lui-même, il s’agit d’un train de banlieue classique avec à l’intérieur des bancs en bois prévu pour 3 personnes (ou en plastique pour les nouveaux trains), et qui comprend entre 6 et 14 wagons. La grande majorité des trains sont tractés par des locomotives électriques. Si l’on entre dans les détails pratiques, il y a des toilettes dans tous les trains de banlieue, deux au minimum pour les plus anciens (à chaque extrémité). A part la modernité des trains, rien d’étonnant jusque là.

Un détail important néanmoins, les dénommés trains de banlieue peuvent relier des villes distantes de plus de 150 kms ! Il est même possible d’aller de Moscou à Saint-Pétersbourg en utilisant uniquement des elektrichkas ; il faudra prendre cinq trains différents avec des liaisons entre Moscou et Tver puis Tver – Bologoe, Bologoe – Okoulovka, Okoulovka – Malaya Vishera et enfin Malaya Vishera – Saint-Pétersbourg ! Je vous conseille quand même le train longue distance. Sur de nombreuses destinations, entre Moscou et Tver ou Moscou et Serguev-Possad par exemple, il est possible de prendre un train express qui va un peu plus vite et fait moins d’arrêts, ou un elektrichka classique qui s’arrêtera à tous les arrêts ou presque. Le premier sera un peu plus cher (mais le prix sera toujours très bas). Pour l’exemple, suivant le train que vous prenez entre Moscou et la ville de Solnetchnogorsk située à 45 kms au nord de Moscou, vous pouvez mettre entre 54 minutes et 1h29 suivant les trains ! 

En Russie, comme partout, il y a des arrêts dans les villes et les villages, mais étant donné que la distance entre deux villages peut être très grande et que certaines personnes ont des « datcha » (maisons de campagne) dans la campagne au milieu de nulle part, des arrêts ont été créé entre les villes et les villages. Ainsi il y a des arrêts avec pour nom « km 52 » ou « km 108 », il est possible de s’arrêter là et de partir se balader directement en forêt ! Il s’agit d’arrêts très populaires en automne pour les cueilleurs de champignons (sport national en Russie). Ces arrêts ne sont généralement pas équipés de guichet, il faudra donc acheter son billet directement dans le train en indiquant là où on est monté, sans payer d’amende ou de frais supplémentaires liés à l’achat du billet dans le train.

C’est peut-être étonnant qu’il y ait des arrêts en pleine campagne, mais jusque là rien de bien surprenant. Ce qui a vraiment rendu mon premier voyage en elektrichka intéressant était le passage continu de vendeurs et de personnes « s’échappant » au passage du contrôleur ! C’est distrayant voire amusant de regarder passer les vendeurs ambulants avec leurs produits de toute sorte que ce soit des gadgets (souvent inutiles), des jouets, des produits de beauté ou des médicaments qui ont remède à tout (en théorie en tout cas !) ; produits dont on n’aurait souvent pas imaginé l’existence. Chacun leur tour, ils entrent dans le wagon, présentent leur produits et traversent le wagon. Il est surprenant de voir que les gens achètent assez souvent les articles présentés. Certains vendeurs sont même équipés d’un micro portatif pour être entendu à travers tout le wagon.

J’ai mentionné auparavant des passagers avançant de wagon en wagon au fur et à mesure qu’arrive le contrôleur, c’est assez amusant à voir (en tout cas les premières fois), surtout quand il s’agit d’une trentaine de personnes en file indienne. Ceci annonce généralement l’arrivée imminente du contrôleur, quand celui-ci arrive, des gens de votre wagon vont à leur tour se lever et partir vers les wagons suivants. Ceux qui décident de rester et qui n’ont pas leur titre de transport sortent un billet de 50 roubles (1,25€) en échange duquel ils auront un ticket valable pour un certain nombre d’arrêts (l’équivalent de 50 roubles). Sur un trajet assez long, il est courant que les contrôleurs passent plusieurs fois, et donc à chaque fois c’est le même scénario, soit les personnes essayent d’échapper au contrôleur soit elles repayent 50 roubles ! Mais même dans le cas ou les passagers payent plusieurs fois 50 roubles, le trajet leur coûtera de toute façon moins cher que le coût total normal. Pour ne pas payer du tout, certaines personnes essayent de contourner les contrôleurs à un arrêt, en sortant du wagon et en rentrant par une autre porte ou celui-ci est déjà passé. Le seul problème c’est que les arrêts sont parfois très courts et que les wagons sont assez long, donc il faut courir assez vite d’une porte à l’autre pour ne pas « louper le train » ! C’est donc un « sport » généralement pratiqué par les plus jeunes.

Si vous travaillez en Russie et que vous dites à vos collègues russes (et surtout Moscovites) que vous avez pris un elektrichka, ils seront probablement surpris, sachant que c’est un transport que les étrangers prennent rarement. Cela dit c’est assez sûr et c’est le moyen le plus rapide pour rejoindre une ville ou un village en dehors de Moscou. En effet prendre un bus ou une voiture équivaut à rester de longues heures dans les bouchons (surtout vrai à Moscou), en particulier en partant le vendredi soir et en revenant le dimanche soir. Un petit exemple personnel, l’été dernier je suis allé à la datcha d’amis un vendredi soir. Je suis parti en train à 19h et je suis arrivé en même temps qu’eux vers 22h. Seulement ils sont partis en voiture à 15h du centre de Moscou ! Donc si vous n’avez pas spécialement besoin de voiture une fois sur place et que vous n’êtes pas trop chargé, préférez le train.

Que dire de plus sur les trajets en elektrichka, peut-être qu’ils permettent de rencontrer des russes issus des milieux modestes et des classes moyennes, cela peut vous montrer une autre image (positive ou négative suivant les rencontres) des russes, bien différente de celle que vous pouvez avoir à Moscou en vivant au centre ville. C’est également un bon moyen de découvrir la campagne russe, le train passant à côté de maisons traditionnelles, à travers des champs et des forêts. Pour le reste je vous laisserai faire « l’expérience » vous-même !

Si vous avez des anecdotes sympas ou des commentaires, n’hésitez pas à les partager !

8 commentaires:

  1. Ah les campagnes russes où il fait si bon se promener bien accompagné. L'électritshka est sans contest le moyen le plus populaire de se rendre à la campagne ou àla datcha. Il fait à 100% partie du génome russe. Il est plutôt pitoresque, on y rencontre souvent des personnages étonnants qui s'intéressent effectivement à la présence d'étrangers à bord. Personnellement, j'adore prendre ce moyen de transport, loin, mais alors loin devant les RER parisiens qui respirent l'insécurité et la crasse. Si l'électritshka est vieux, il n'a que le strict nécessaire. Avec sa simplicité, il tient bien la route, et j'espère encore pour longtemps.

    RépondreSupprimer
  2. "il faut courir assez vite d’une porte à l’autre pour ne pas « louper le train » ! C’est donc un « sport » généralement pratiqué par les plus jeunes."

    c'est pas pour rien qu'on les appelle les lievres!

    RépondreSupprimer
  3. Je suis heureux de lire ce post sur l'info de voyage sur la Russie. Je suis impatient à l'information partagée dans le poste et il sera utile pour moi lors de mon voyage un voyage futur à la Russie.

    RépondreSupprimer
  4. En parlant de train... on a testé le Sapsan pour sortir rapidement de Moscou et se mettre au vert ! C'est vraiment très bien et loin de l'électritshka, le Sapsan est un super TGV (même s'il ne va pas encore très vite!), très confortable, qui délivre Vladimir et Souzdal entre autres villes. Bon voyage !

    RépondreSupprimer
  5. Tr�s bon article ! J'aime beaucoup. Il y a en plus tout un tas de trucs sympas que vous partagez au gr� de vos articles. Je viens de passer une heure � fureter sur votre blog et je le recommande. Vous �tes passionn� et cela se voit. femme russe

    RépondreSupprimer
  6. Tr�s bien ce petit blog. Voil� un blog comme je les aime. Pourquoi ne suis-je pas tomb�e sur vous plus t�t. En tout cas continuez parce que c'est exactement les infos et le style d'articles que j'aime. En plus c'est joli et on voit que vous y mettez le coeur ! Bravo. femme russe

    RépondreSupprimer